Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En quête d'Ethiopie.com

Blog pour faire découvrir l'Ethiopie, pays magnifique de l'Afrique, mais souvent méconnu par les voyageurs

Circuit de la route historique: description, programmes

Vous trouverez ci-dessous un programme sur la route historique (incluant la fête de Timkat à Lalibela) et une extension vers Harar, accompagnés d'un lien de téléchargement vers des programmes sous Word, de liens vers des articles liés, d'une carte ainsi que de photos. Bonne lecture.

A la fin de la page, article sur une extension de voyage vers le Danakil.

Circuit de la route historique: description, programmes
photo
Michel Quinquis
Guide et organisateur de trek et circuits culturels, En quête d'Ethiopie
Address  Addis Abeba, Ethiopie 
Mobile  00 251 (0) 983875773 / 00 251 (0) 966702274 
Email  quinquismichel@gmail.com 
Blog www.en-quete-d-ethiopie.com 

Ayant 80 % des sommets les plus hauts du continent africain, le toit de l’Afrique peut être l’appellation donnée à l’Ethiopie dont les habitants ont choisi d’occuper les zones montagneuses, quelque part entre Terre et Ciel, pour être plus proche de Dieu suivant la tradition biblique (après la destruction de Sodome et Gomorrhe et que sa femme fut changée en statue de sel, Loth « neveu d’Abraham » est monté dans les montagnes pour être plus proche de Dieu ; Genèse).

Région des chutes du Nil Bleu, personnes se rendant au marché.

Région des chutes du Nil Bleu, personnes se rendant au marché.

PROGRAMME # 1 (Peut-être téléchargé à la fin de la page).

La route historique, à la découverte du nord de l’Ethiopie :

16 jours dont 14 en Ethiopie

N.B : En raison d’impératifs locaux (météo, état des routes, jours et horaires des vols fluctuants, etc.), ce circuit pourrait être modifié.

Vol au départ de Paris ou Marseille.

Description du voyage :

Votre point de départ Addis Abeba,  fondée le 25 novembre 1887, est la capitale fédérale de l’Ethiopie et aussi de l’Afrique depuis l’installation du siège de l’Union Africaine en 1963.

Le circuit suivra la route historique commençant par la ville de Bahar Dar située au bord du lac Tana (plus grand lac d’Ethiopie) et qui s’est développée autour d’une église dédiée à saint Georges et construite au 13e siècle lorsque le christianisme orthodoxe s’est répandu dans cette région, où vous aurez deux excursions: aux chutes du Nil Bleu, alimentées par la plus importante rivière du pays, qui est le seul exutoire du lac Tana, étant le principal affluent du Nil et sur le lac pour visiter deux très belles églises.

Puid vous vous rendrez à Lalibela, un des deux grands lieux saints d’Ethiopie (avec Axoum) comprenant une dizaine d’églises hypogées et  qui est surnommée la Jérusalem Noire puis vous continuerez votre voyage dans les hauts plateaux éthiopiens en direction du Tigré, pour visiter deux églises dans une région qui abrite pas moins de  245 anciennes églises qui ne furent connus des chercheurs occidentaux qu’à la fin des années 60. Le voyage dans le Tigré se terminera par la visite des sites d’Axoum, la première capitale d’un état éthiopien entre le 1e et le 7e siècle (après la naissance du Christ).

Ensuite vous poursuivrez par une route spectaculaire en direction du massif du Simien (qui signifie nord en amharique qui est la langue officielle du pays) qui résulte d’un épanchement de lave volcanique sur plusieurs millions d’années et qui a donné un dôme montagneux couverts de volcans boucliers éteints. Et dont les paysages sont parmi les plus beaux du continent africain.

Vous terminerez le séjour par Gondar, 3e capitale de l’histoire du pays dans l’ordre chronologique et où l’empereur Fasilidas fit construire un palais en 1635  autour duquel la ville va se développer.

Les points forts :

  • Eglises du lac Tana et chutes du Nil Bleu
  • Lalibela et ses églises excavées classées par l’Unesco
  • Eglises cachées du Tigré
  • Stèles et obélisques d’Axoum
  • Le parc national du simien
  • Châteaux et église Debré Birhane Sélassié à Gondar
  • L’itinéraire empruntent les plus belles et spectaculaires routes du pays.

Remarque :

Au choix: circuit en formule lit et petit-déjeuner, demi-pension ou pension complète.

Itinéraire / programme :

1er jour : Paris / Addis Abeba

En soirée, envol à destination d'Addis Abeba (vol ET 705 Paris 21h05 / Addis Abeba 06h20). Nuit à bord.

2e jour : Addis Abeba (2 400 m d’alt.)

Matinée : arrivée matinale à Addis Abeba, « la nouvelle fleur » en langue amharique.  La ville fut fondée à la fin du 19e siècle par le négus Ménélik 2 (ex-roi du Choa et Négus de 1889 à 1913). A l’arrivée, direction des collines d’Entoto pour bénéficier d’un beau point vue sur la capitale éthiopienne, ensuite visite du musée ethnologique particulièrement intéressant en raison de la très belle collection d’icônes et de croix.

Déjeuner : en ville.

Après-midi : visite de l'église de la Sainte Trinité, saint siège de l’église orthodoxe éthiopienne, inaugurée en 1944 et lieu de sépulture d'Hailé Sélassié et de sa femme Menen Asfaw. Mais également le lieu de repos de nombreux résistants à l’occupation italienne, de personnalités religieuses, politiques et du monde du spectacle.

Installation à l’hôtel.

Dîner : à l'hôtel.

Pour ceux arrivant ce jour avec Ethiopian Airlines, il y a aussi la possibilité de se reposer le matin (comptera pour une nuitée supplémentaire) et d’effectuer les visites l’après-midi. Pour ceux arrivant avec Turkish Airlines il y a également une nuitée supplémentaire.

3e jour : Addis Abeba / Bahar Dar

Vol Addis Abeba vers Bahar Dar

Matinée : Bahar Dar doit sa fondation à la construction sur ses berges d’une église, St Georges, à la demande du roi Amda Sion au 13e siècle. A partir de cette époque, le christianisme va alors s’étendre dans la région et tous les abords du lac vont alors se couvrirent de monastères à partir de la fin du 13e et au 14e siècle.

Installation à l’hôtel pour 2 nuits.

Pour terminer la matinée, déplacement en bus jusqu’au Bezawit, nom donné au point de vue sur la ville, le lac et situe à proximité de l’ancien palais provincial de l’empereur  Haïlé Sélassié, dernier Négus, déposé en 1974 et promenade le long du lac Tana.

Déjeuner : dans un restaurant au bord du lac.

Après-midi : excursion aux chutes du Nil bleu à Tiss Abay « la fumée du Nil » par une piste de 30 km avant de traverser le Nil Bleu en bateau, puis de là il faut marcher une demi-heure au milieu des cultures de canne à sucre, de piment et de khat pour admirer le spectacle des chutes. Ensuite, passage d’un pont suspendu et marche d’environ 1h30 sur un chemin de montagne d’où vous aurez d’autres vues sur les chutes suivies de la traversée d’un village avant de rejoindre un pont du 17e siècle. construit au-dessus d’une gorge étroite creusée dans le basalte pour permettre le passage du Nil Bleu en aval des chutes et enfin rejoindre le bus pour le retour à Bahar Dar.

Dîner : à l'hôtel.

4e jour : Bahar Dar / Iles du lac Tana en bateau

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Puis embarquement pour une journée sur lac Tana (3041 km2, 37 îles et 29 églises et monastères) qui constitue le principal réservoir du Nil Bleu et dont la région est historiquement très riche. Au cours du trajet, 1er arrêt au centre du lac sur l’île de Narga extension de l’ile de Dek (la plus grande île) pour visiter l'église de Narga Sélassié (18e siècle), dont les murs extérieurs et intérieurs sont recouverts de très belles peintures  d’inspiration bibliques. Le musée de l’église abrite de nombreux trésors et parmi eux de très beaux manuscrits.

Déjeuner : pique-nique.

Après-midi : 2e arrêt, sur la presqu’île de Zeghé, pour découvrir l’église d’Azewa Maryam fondée au 14e siècle, l’une des dernières églises du lac Tana ayant conservés un toit de chaume et dont les murs intérieurs sont recouverts de peintures du 19e siècle. Poursuite de la traversée jusqu’à Bahar Dar.

Dîner : à l'hôtel.

5e jour : Bahar Dar / Lalibela (2 480 m, 300 km)

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Tôt le matin, route pour Lalibela (300 km) à travers la plaine lacustre avant d'aborder la route chinoise, dont la première partie jusqu'à Debre Tabor est bordée par de nombreux bouchons volcaniques puis ensuite ce sera un plateau de cultures d’orge et de blé. Après la ville de Nefas Mewcha, la route passe à proximité d’un escarpement offrant des paysages impressionnants de gorges profondes. 

Déjeuner : pique-nique en cours de route.

Après-midi : le terrain sera plus sec avec peu de végétations sur les 60 km avant d’arriver à l’église de Neakuto Le’ab (7 km de Lalibela), église construite à l’intérieur d’une caverne datant du 13e siècle et contenant d’importantes reliques (croix, tambour en argent et livres antiques).

Installation à l’hôtel pour 3 nuits.

Dîner : à l'hôtel.

6e jour : Lalibela

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Selon son hagiographie, c’est dieu qui aurait demandé au roi Lalibela de construire 10 édifices correspondant à 11 églises. Et c’est après avoir visité la terre sainte qu’entre les 12e et 13e siècles que celui-ci a fait faire creuser verticalement et à même le roc (dans le tuf et basalte) des églises “hypogées”, réparties de part et d’autre d’une tranchée en partie creuser “ le Jourdain”, et en a fait un grand lieu de pèlerinage. Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1978. 4 eglises sont recouvertes d'un toit depuis 2008.

Visites des églises du premier groupe, l’ensemble nord : avec Beta Medane Alem ou “maison du Sauveur du Monde” (la plus haute et la plus grande, splendide sur un plan architectural). Suivie de la visite des églises, de Beta Meskel, Beta Denagel, et de Beta Maryam ou “maison de Marie” la plus richement décorée. Et pour terminer l’après-midi, les églises de Beta Golgotha et Beta Debre Sina, ainsi que la très célèbre Bieta Ghiorghis ou “maison Saint-Georges”, édifiée selon un plan de croix grecque, excavée à même le roc et à laquelle on accède par une tranchée débouchant sur une cour.

Déjeuner : au restaurant de l’hôtel.                                                              

Après-midi : début des festivités avec la cérémonie d’ouverture de la fête de Timkat qui commémore – 12 jours après le Noël éthiopien dans le calendrier Justinien – le baptême du Christ dans les eaux du Jourdain. De toutes les églises de Lalibela, les diacres en costumes de soie brodée au fil d’or, portent les traditionnelles croix de Lalibela ; puis viennent les prêtres sous leurs ombrelles multicolores, qui se rencontrent sur la place principale et se dirigent en procession au son des sistres, des tambours, des mélopées incantatoires en langue Guèze (du royaume d’Axoum) vers le bassin situé en face de l’hôtel Roha pour y rester toute la nuit. Myrrhe et encens brûlent d’abondance… En cette occasion, les « tabot », tablettes en bois (copies des pierres sacrées reçues par Moïse, et sans lesquels les églises ne peuvent être consacrées), précieusement recouverts d’étoffe, sortent des églises et sont placés dans des tentes à proximité du bassin pour la nuit.

Dîner : à l'hôtel.

7e jour : Lalibela (jour de fête)

Matinée : consacrée aux festivités de Timkat.

Déjeuner : dans un restaurant de la ville.

Après-midi : découverte de l'ensemble sud des églises : Bieta Emmanuel, Bieta Mercurios, Bieta Abba Libanos, Bieta Gabriel et Raphaël.

Dîner : à l'hôtel.

8e jour : Lalibela / Mekele (2 084 m, 410 km)

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Journée complète de route vers Mekele (400 km) offrant de très beaux paysages de montagne, entrecoupés de quelques arrêts photos sur l’itinéraire. Peu après Lalibela la route deviendra une piste .Celle-ci piste passe au milieu de terres cultivées et traverse la rivière Tekeze (rivière majeure d’Ethiopie dont la source se trouve dans les montagnes à l’est de Lalibela) et mène à un col près du village de Dilb, pour rejoindre la route chinoise au bout de laquelle se trouve la ville de Woldiya.  

Déjeuner : dans un restaurant de Woldiya.

Après-midi : tout d'abord traversée d'une plaine où on cultive entre autre du tef (céréale originaire d’Ethiopie et dont on fait des galettes), puis d'une zone montagneuse avant d'arrivée en fin d’après-midi à Mekele qui n’était qu’un village au 19e siècle avant de devenir la capitale de l’Ethiopie lorsque l’empereur Yohannes 4 (1872-1889) y fit construire un palais vers 1882. De nos jours, cette ville de plus de 500 000 habitants est la capitale de la région du Tigré qui compte de très nombreuses églises rupestres.

Installation à l’hôtel pour une nuit.

Dîner : à l'hôtel.

9e jour : Mekele / Eglises de Gheralta / Wukro

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Départ pour le massif du Gheralta (90 km de Mekele) dont la roche principale est le grès rouge. Tout d’abord visite de l’église de Maryam Papaseit située au bout d’une piste. Selon le prêtre l’église aurait été creusée au 4e siècle dans la paroi d’une caverne, les peintures à l’intérieur sont quand à elles plus récentes, ayant été réalisées entre la fin du 18e et du 19e siècle. Après la visite, petite marche d’environ 40 mn en direction d’un majestueux figuier sycomore pour le pique-nique et durant laquelle vous aurez peut-être la chance d’observer de nombreux oiseaux, et des grivets d’Abyssinie.

Déjeuner : pique-nique.

Après-midi : visite de l’église d’Abreha et Atsbeha, deux frères et rois axoumites qui furent les premiers à être convertis au christianisme au 4e siècle. C’est une église semi-monolithique creusée dans la roche et dont les murs du narthex à l’entrée sont recouverts de peintures datant de la fin du 19e siècle.

En fin d’après-midi, installation à l'hôtel.          

Dîner : à l'hôtel.

10e jour : Wukro / Axoum (250 km)

Matinée : déplacement par voie routière vers Axoum par une belle route traversant les beaux paysages du Tigré. Sur l’itinéraire visite de la mosquée de Negash, où fut construite la première mosquée du pays et du continent africain au 7e siècle et où se trouve les tombes de 15 disciples de Mahomet qui avaient trouvé refuge en Ethiopie à cette époque. Arrêt à Adigrat pour le repas de midi.

Déjeuner : dans un restaurant de la ville d’Adigrat.

Après-midi : quelques kilomètres après le départ d’Adigrat, passage d’un col à plus de 3000 m d’altitude offrant un très beau point de vue sur la région. Dans la descente qui suit, les paysages sont tout aussi magnifiques. En milieu d’après-midi, visite du temple de Yeha qui est le plus ancien édifice encore visible en Ethiopie et qui fut construit entre le 8e et 5e siècle avant la naissance du Christ. Ce temple fut érigé par une colonie d’origine sabéenne certainement pour le culte de la divinité de la lune Almaqa et fut ensuit transformé en église au 6e siècle par le moine Abba Afse venue de la région syrienne.

Ensuite passage par la ville d’Adwa ville dont les environs furent le lieu de la premier grande bataille qui a vu s’affronter les forces italiennes et l’armée de Ménélik 2, et dont la conclusion fut la victoire du roi éthiopien le 2 mars 1896.

Installation à l’hôtel pour deux nuits.

Dîner : à l'hôtel.

11e jour : Axoum (2130 m)

Matinée : visites de la ville d’Axoum (signifiant l’eau du chef) qui fut la première capitale historique de l’Ethiopie dont le royaume s’étendait à son apogée (entre les 3e et 7e siècles) de la Méroé jusqu’à la partie occidentale de la péninsule arabique.

Visite des différents sites d’Axoum inscrite au patrimoine de l’humanité en 1980 en commençant par le grand champ de stèles royal aux dizaines de stèles (taillées dans une roche appelée syénite à néphéline) dont la plus massive pèse 520 tonnes et mesure 33 m. et les vestiges du palais de Dongour (localement appelé palais de la reine de Saba) découvert par une équipe franco-éthiopienne entre 1966 et 1968 et qui est le seul palais de la période axoumite (6e siècle) dont les vestiges sont encore visibles de nos jours.

Déjeuner : à l’hôtel.

Après-midi : poursuite avec le bain dit de la reine de Saba, la pierre d’Ezana et avec un ensemble funéraire que les archéologues ont appelés les tombeaux des rois Kaleb et Gebre Meskel (qui furent deux rois importants de la période axoumite). Enfin, visite de l’enclos paroissial regroupant la mystérieuse chapelle où serait gardée l’Arche  d’Alliance ramenée de Jérusalem par Ménélik Ier (accès interdit à tous), un musée d’objets religieux et deux églises dédiées à Sainte-Marie-de-Sion. L’ancienne Sainte-Marie-de-Sion, l’église mère d’Ethiopie construite lors de la conversion du roi axoumite Ezana au 4e siècle, a été reconstruite plusieurs fois au cours de son histoire, notamment sa forme architecturale actuelle date du règne de Fasiladas à l’époque Gondarienne (17e siècle). Cette église est un « Gedam », c’est-à-dire un monastère (accès intérieur interdit aux femmes). La nouvelle Sainte-Marie-de-Sion ouverte à tous est une basilique inaugurée le 07 février 1965 sous le règne d’Haïlé Sélassié.

Dîner : à l'hôtel.

12e jour : Axoum / Debark (2750 m, 260 km).

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Journée complète de trajet vers le parc national du Simien via Debark par l’une des routes les plus spectaculaires du pays. Notamment dans la matinée, lors du passage de la puissante rivière Tekeze dont les gorges sont parmi les plus profondes du continent africain (2000 m de profondeur à certains endroits).

Déjeuner : pique-nique en cours de route.

Après-midi : seconde partie impressionnante de l’itinéraire, après la traversée de la rivière Zarima, remontée de 40 km (1500 m de dénivelé) vers la ville de Debark en empruntant la piste accidentée connue sous le surnom de Lima Limo (construite par les italiens au debut de l'occupation du pays), où on peut apercevoir des singes Geladas et des grivets d’Abyssinie.

En fin d’après-midi, installation dans un hôtel de Debark pour une nuit.

Dîner : à l'hôtel.

13e jour : Debark / parc du Simien / Gondar (2 225 m).

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Déplacement par la route jusqu’au Lodge du Simien (3260 m) suivie d’une balade tout  en descente suivant l’escarpement pour observer la magnifique faune  (Gypaète barbu, l’endémique singe Gelada, etc.) et la flore du parc ainsi que les paysages spectaculaires façonnés par l’érosion.

Déjeuner : à l'hôtel.

Après-midi : route vers Gondar (130 km) située au nord du lac Tana. La ville fût fondée lorsque le roi Fasilidas s’y installa et y fit construire un palais en 1635 et elle devient alors la capitale de l’Ethiopie du 17e au 19e siècle.

Installation à l’hôtel pour 2 nuits.

Dîner : à l'hôtel

-suite de l’itinéraire après l'article sur le parc du Simien-

14e jour : Gondar

Matinée : petit déjeuner à l'hôtel. Puis visite des monuments de la ville classés au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1979 : la cité impériale et ses châteaux (et vestiges), palais des souverains Fasiladas, Iyasu Ier, Bakkafa et Mentewab ; la très belle église Debré Birhane Sélassié construite à la fin du 17e siècle à la demande du roi Iyasu Ier et dont les murs sont recouverts de peintures, réalisées sur du coton marouflées au mur de torchis, rappelant différents passages de la bible et d’autres qui vous serons certainement inconnus car tirés de textes du second canon (ou apocryphes) mais que l’église orthodoxe a inclus à son canon.

Déjeuner : au restaurant en cours de visite.

Après-midi : continuation des visites non effectuées le matin avec le bain de Fasiladas rempli une fois l’an à l’occasion des fêtes de Timkat ; le palais de Qousquam et l’église  de Qousquam Maryam construits pour la reine Mentewab (seul reine de l’époque gondarienne) et où elle séjourna à la fin de son règne.

Dîner : à l'hôtel.

15e jour : Gondar /Addis Abeba / Paris

Vol domestique retour Gondar – Addis Abeba

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Transfert à l’aéroport et envol pour Addis Abeba.

A l’arrivée visite du musée national où se trouve la fameuse Lucy (on ne peut voir que la copie)

Déjeuner : dans la capitale.

Après-midi : petite promenade dans le quartier de Piassa (quartier historique de la capitale). Chambre de courtoisie pour refaire ses bagages et prendre une douche avant le départ, suivi d’un repas d’adieu avec danses traditionnelles. En soirée, envol pour la France selon les horaires mentionnés sur votre convocation.

Dîner : au restaurant, repas traditionnel avec danses folkloriques.

16e jour : Paris

Arrivée le matin à Paris.

Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)
Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)

Photos des sites principaux de la route historiqu ; (remerciements pour les photos à Marie Jeanne Goblet, Yvonne Jarry, Gabrielle Carreau)

Photos de la fête de Timkat à Lalibela (remerciements à Marie-Jeanne Goblet pour les photos)
Photos de la fête de Timkat à Lalibela (remerciements à Marie-Jeanne Goblet pour les photos)
Photos de la fête de Timkat à Lalibela (remerciements à Marie-Jeanne Goblet pour les photos)
Photos de la fête de Timkat à Lalibela (remerciements à Marie-Jeanne Goblet pour les photos)
Photos de la fête de Timkat à Lalibela (remerciements à Marie-Jeanne Goblet pour les photos)
Photos de la fête de Timkat à Lalibela (remerciements à Marie-Jeanne Goblet pour les photos)
Photos de la fête de Timkat à Lalibela (remerciements à Marie-Jeanne Goblet pour les photos)
Photos de la fête de Timkat à Lalibela (remerciements à Marie-Jeanne Goblet pour les photos)

Photos de la fête de Timkat à Lalibela (remerciements à Marie-Jeanne Goblet pour les photos)

PROGRAMME # 2 (Peut-être téléchargé à la fin de la page).

Extension de la route historique : la ville fortifiée d'Harar.

4 jours en partant d'Addis Abeba et retour vers la capitale

N.B : En raison d’impératifs locaux (météo, état des routes, jours et horaires des vols fluctuants, situation sécuritaire dans la région Oromo, etc.), ce circuit pourrait être modifié.

Remarque : cette visite peut se faire au début ou à la fin d'un circuit dans le nord ou le sud de l'Éthiopie (je conseille tout de même de la faire en début de voyage, car les hôtels d'Harar sont moins confortables que ceux des autres destinations du pays).

Description du voyage :

Votre point de départ Addis Abeba,  fondée le 25 novembre 1887, est la capitale fédérale de l’Ethiopie et aussi de l’Afrique depuis l’installation du siège de l’Union Africaine en 1963. Puis dans l’après-midi du premier jour, vous prendrez la route pour rejoindre Adama (Nazareth) en s’arrêtant à mi-chemin au bord du lac Bishoftu (signifiant en langue Oromo : une terre couverte d’eau). Le lendemain direction Harar en traversant tout d’abord les paysages semi-désertiques et volcaniques de la Vallée du Rift, territoire des Kerayus et des Afars puis vous traverserez de nombreux villages Oromo sur la route franchissant d’ouest en est les terres cultivées du  massif de l’Hararghe, jusqu'à la ville d’Harar. Après avoir visité l’ancienne cité de long en large, le dernier jour vous rejoindrez Dire Dawa, qui a vu le jour en 1902 avec l’arrivée du chemin de fer, qui a conservé dans sa structure urbaine un peu de son passé colonial, et où vous pourrez visiter l’ancienne gare avant de regagnez Addis Abeba.

Points forts du voyage :

  • Traversée de la Vallée du Rift
  • Beaux paysages du massif de l’Hararghe
  • La découverte de la ville colorée et musulmane d’Harar et de ses nombreuses ethnies

Trajet aller par la route et retour en avion ou inversement.

Itinéraire / programme : si le circuit commence par l'étape d'Harar

1e jour : Addis Abeba (2 400 m) / Adama (1700 m)

Matinée : arrivée matinale à Addis Abeba, « la nouvelle fleur » en langue amharique.  La ville fut fondée à la fin du 19e siècle par le négus Ménélik 2 (ex-roi du Choa et Négus de 1889 à 1913). A l’arrivée, direction des collines d’Entoto pour bénéficier d’un beau point vue sur la capitale éthiopienne, ensuite visite du musée ethnologique particulièrement intéressant en raison de la très belle collection d’icônes et de croix.

Déjeuner : en ville

Après-midi : déplacement de 100 km par la route vers Adama (Nazareth), la ville la plus importante en région Oromo et considérée par certains d'entre eux comme leur capitale. Sur le trajet arrêt dans un hôtel de  Bishoftu (Debre Zeit) pour profiter du point de vue sur un des lacs de la ville, le lac Bishoftu (87 m de profondeur), et qui un lac de cratère.

Installation à l’hôtel pour une nuit en arrivant à destination.

Dîner : à l'hôtel

2e jour : Nazareth / Harar (425 km)

Matinée : journée de route pour Harar, une des villes saintes de l’Islam. La première partie de l’itinéraire passe  dans la Vallée du Rift aux paysages de savane, puis en fin de matinée la région est plus fertile et montagneuse entre Chiro (Asebe Tafari) et Harar aux cultures de sorgho, millet et tef (céréale originaire d’Ethiopie et dont on fait des galettes). Nombreux villages Oromo et quelques campements Afar et Kereyou. 

Déjeuner : dans un restaurant de la ville d'Hirna.

Après-midi : poursuite du trajet dans la région montagneuse de l'Hararghe. 

Installation à l’hôtel pour 2 nuits.

Dîner : à l'hôtel

3e jour : Harar (1 885 m)

Matinée : découverte de la nouvelle et de la vieille ville (aux 82 mosquées, parfois appelée le Jugol) qui est à l’abri de ses remparts depuis le 16e siècle pour se protéger des rapines des tribus voisines, et des hyènes qui venaient autrefois nettoyer les rues de la cité. Balade sur différents marchés à l’extérieur de la vieille ville pour s’imprégner de l’atmosphère d'Harar, et où se côtoies Harari, Oromo, Somaliens, Amhara, avant de pénétrer dans le Jugol par l'une des cinq portes traditionnelles de celle-ci. Tout d'abord visite d'une maison traditionnelle Harari richement décorée, puis de l'unique église se trouvant sur la place Feres Magala au centre de l'ancienne cité et avant d'aller manger, la visite de la maison Arthur Rimbaud, belle demeure construite à la fin du 19e siècle par un riche commerçant indien et transformée en centre culturel, prétexte à l’évocation de la vie du poète en Abyssinie.

Déjeuner : en ville

Après-midi : poursuite des visites avec le musée Abdullahi Ali Sherif, un habitant d'Harar qui a rassemblé et exposé dans l'ancienne demeure du Ras Tafari (nom d'Haile Selassie avant son couronnement) des objets de différentes périodes de l'histoire de la ville, puis flânerie sur le marché de la vieille ville où se vend le Khat, avant de terminer l’après-midi, en passant devant l'ancien palais construit pour Menelik 2, par la visite du tombeau de l’émir Nur (qui a fait construire le mur d’enceinte du Jugol) et un tour extérieur de la vieille ville pour voir les 4 autres portes et le tombeau du Sheikh Abadir, considéré comme celui qui donna son nom à la ville d’Harar vers la fin du 10e siècle, et en fut l’un des premiers émirs.

En début de soirée, à ne pas manquer l'observation du repas des hyènes en dehors des remparts (il n’y a plus qu’un seul emplacement pour le voir).

Dîner : à l'hôtel

4e jour : Harar / Dire Dawa (1220 m) / Addis Abeba 

Matinée : route pour Dire Dawa (55 km), ville multiethnique en limite de la Vallée du Rift qui a conservé un cachet colonial et située sur la légendaire ligne de chemin de fer Addis / Djibouti. Visite de l'ancienne gare qui fut le dépôt principal du chemin de fer djibouto-éthiopien, puis envol pour Addis Abeba.

Déjeuner : pique-nique

Après-midi : visite du musée national où se trouve la fameuse Lucy (on ne peut voir que la copie) ou de l'ancienne gare de la capitale.

Installation à l’hôtel pour 1 nuit.

Dîner : à l'hôtel

Pour ceux qui souhaiterez prolonger leur découverte de la région d’Harar :

  • Le mont Kundudo : cette montagne est le point culminant à proximité d’Harar avec une altitude de 2965 m. Son sommet est un plateau qui abrite une des deux dernières populations de cheval feral du continent africain. Le cheval feral était un cheval domestique retourné à la vie sauvage. La présence du cheval Kundudo est certifiée depuis au moins 200 ans. Il est en grand danger d’extinction et on en dénombrait plus que 11 en 2013. A la base de la montagne se trouvent des grottes très profondes récemment découvertes par des spéléologues franco-italiens.
  • La vallée des merveilles : la vallée de Dakhata située à environ 40 km au sud-est d’Harar est aussi appelée la vallée des merveilles à cause des extraordinaires formations de roche qu’on peut apercevoir le long de cette vallée. Ceux sont des blocs de roche en suspension sur des piliers rocheux, conséquence d’explosions volcaniques passées.
  • La réserve d’éléphants de Babile : située à 25 km au sud-est d’Harar est un sanctuaire de 6982 ha créé en 1970 et dédié à la protection d’une espèce rare éléphants, le Loxodonta africana orleansi. Il resterait à ce jour une population de 200 éléphants dans le parc. La perte de son habitat et l’intrusion de la population humaine dans la réserve, sont deux des éléments qui menacent sa survie dans la région. Pour espérer voir des éléphants, il est recommandé de téléphoner au quartier général du sanctuaire avant une éventuelle visite.
  • Le village de Koromi : situé à 19 km au sud d’Harar (1 heure de route par une piste accidentée) est un très ancien village de maisons de pierre habité par le peuple Argobba. Ceux-ci seraient arrivés dans la région vers le 12e siècle de notre ère venant de la vallée de l’Awash. Avant qu’elles ne soient recouvertes de chaux et maintenant de peintures, les maisons Harari ressemblaient aux bâtisses Argobba.

Programme de l'extension vers Harar

Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.
Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.

Photos d'Harar et de Dire Dawa dans l'ordre du programme.

Place Feres Magala ( du marché aux chevaux), où se trouvaient les deux vrais maisons dans lesquelles Arthur Rimbaud avait vécu.

Place Feres Magala ( du marché aux chevaux), où se trouvaient les deux vrais maisons dans lesquelles Arthur Rimbaud avait vécu.

La vallée des merveilles et le village de Koromi
La vallée des merveilles et le village de Koromi

La vallée des merveilles et le village de Koromi

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :