Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En quête d'Ethiopie.com

Blog pour faire découvrir l'Ethiopie, pays magnifique de l'Afrique, mais souvent méconnu par les voyageurs

Circuit vers le sud de l'Ethiopie:

Vous trouverez ci-dessous un programme de circuit dans la vallée de l'Omo et le massif du Bale, accompagné de cartes, d'un programme à télécharger à la fin de la page, ainsi que de photos. Bonne lecture.

Circuit vers le sud de l'Ethiopie:
La Vallée de l’Omo et les montagnes du Balé :

17 jours dont 15 en Ethiopie

N.B : En raison d’impératifs locaux (météo, état des routes, jours et horaires des vols fluctuants, etc.), ce circuit pourrait être modifié.

Vol au départ de Paris ou Marseille.

Description du voyage:

Circuit à la rencontre des peuples du sud de l’Ethiopie, et visite de certains des plus beaux parcs de la région.

Votre séjour en Ethiopie commencera par une première journée consacrée à la visite d’Addis Abeba, fondée le 25 novembre 1887, capitale fédérale de l’Ethiopie et de l’Afrique depuis l’installation du siège de l’Union Africaine en 1963 puis se poursuivra par un circuit de 15 jours en direction du sud par la route. Vous traverserez tout d’abord les terres agricoles des Oromo, Gurage, Hadiya, Kambata, Woleita, Gamo, Derashe avant de rejoindre le district des Konso, ethnie connue pour ses terrasses, et 12 villages fortifiés inscrits au patrimoine mondial de l’humanité en 2011 puis vous pénétrerez dans la Vallée de l’Omo, elle aussi inscrite au patrimoine mondial en 1980 pour la découverte par Richard Leakey du plus ancien homo sapiens en 1967, l’activité économique principale est l’activité pastorale avec en addition une activité agricole traditionnelle et de décrue où les cultures du sorgho et maïs dominent.

Vous serez totalement dépaysé lorsque votre itinéraire rejoindra les confins du pays qui vous mèneront d’ethnie en ethnie, aux rites et coutumes différentes mais toutes aussi intéressantes. A cela se rajoutera des excursions dans 2 des principaux parcs du pays vous apercevrez peut-être certains des plus rares mammifères du continent.

Notamment en remontant vers Addis Abeba vous vous promènerez dans le parc national du Bale se trouve la plus  paysages afro alpins d’Afrique vit le loup d’Ethiopie (qui est l’espèce de canidé la plus rare au monde en danger d’extinction, dont 250 résident dans le parc sur les 450 observés dans le pays). Vous rentrerez alors sur Addis Abeba que vous rejoindrez après un inoubliable périple  d’environ 2200 km.

Les points forts :

  • Découverte de certains des plus intéressantes peuples du sud de l’Ethiopie
  • Les énormes crocodiles du Nil du lac Chamo
  • Les beaux paysages et la faune et flore endémiques du parc national du Bale
  • Deux marchés typiques du sud du pays

Remarque :

Au choix, circuit en formule lit et petit-déjeuner, en demi-pension ou pension complète

1er jour : Paris ou Marseille / Addis Abeba

Un vendredi

En soirée, envol à destination d'Addis Abeba (horaire en fonction de la compagnie choisie). Nuit à bord.

2e jour : Addis Abeba (2 400 m d’alt.)

Un samedi

Matinée : arrivée matinale à Addis Abeba, « la nouvelle fleur » en langue amharique.  La ville fut fondée à la fin du 19e siècle par le négus Ménélik 2 (ex-roi du Choa et Négus de 1889 à 1913). A l’arrivée, direction des collines d’Entoto pour bénéficier d’un beau point vue sur la capitale éthiopienne, ensuite visite du musée ethnologique particulièrement intéressant en raison de la très belle collection d’icônes et de croix.

Déjeuner : en ville.

Après-midi : visite de l'église de la Sainte Trinité, saint siège de l’église orthodoxe éthiopienne, inaugurée en 1944 et lieu de sépulture d'Hailé Sélassié et de sa femme Menen Asfaw. Mais également le lieu de repos de nombreux résistants à l’occupation italienne, de personnalités religieuses, politiques et du monde du spectacle.

Installation à l’hôtel.

Dîner : à l'hôtel.

3e jour : Addis Abeba / Sodo (entre 1600 et 2100 m, 380 km de route asphaltée)

Un dimanche

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Puis départ par la route vers la ville de Sodo située au pied du mont Damo (2347 m) chef-lieu de zone de l’ethnie des Wolaita.  Sur l’itinéraire vous traverserez le territoire des Oromo, Gurage, Silte, Hadiya, Kambata. En cours de trajet visite de l’église d’Adadi Maryam (dédiée à Marie) datant du 12/13e siècle  et qui est la seule église creusée dans la roche dans le sud du pays et qui est une des 77 églises fondées selon la tradition par le roi Lalibela. Juste après visite du site mégalithique de Tiya (41 stèles gravées d’épées et de symboles figuratifs dont certaines marquées des sépultures) qui fut étudié par les français au début des années 80.

Déjeuner : dans un restaurant en cours de route.

Après-midi : poursuite du circuit en direction de Sodo. Possibilité de s’arrêter visiter une hutte traditionnelle en chaume et torchis sur l’itinéraire.

Installation à l'hôtel pour une nuit.

Dîner : à l'hôtel.                                                                                                

4e jour : Sodo / Konso (1590 m, 200 km de route asphaltée et de piste tout temps)

Un lundi

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Ce matin départ matinal, vous prendrez la route pour rejoindre la ville de Konso Karat chef-lieu du district de l’ethnie du même nom. Vous arriverez dans les territoires des ethnies d’activité agro-pastorale  vous traverserez le territoire du peuple Gamo où notamment se trouve les plus grandes plantations de bananes d’Ethiopie puis le district des Derashe, agriculteurs dont les cultures principales sont le sorgho et le maïs.

Installation dans un Lodge pour 1 nuit.

Déjeuner : au Lodge.

Après-midi : visite d’un des 12 villages fortifiés de l’ethnie Konso, inscrit au patrimoine mondial depuis 2011, qui est connue pour ses cultures en terrasses qui s’élèvent sur le flanc des collines et ses Wakas, statues funéraires en bois. La vie des hommes y etait régie par un système complexe de classes d’âge. Visite du musée de Konso inauguré en 2009 et dédié à la conservation des Wakas, objets convoités par le marché noir de l'art.

Dîner : au Lodge.

5e jour : Konso / Marche d’Alduba / Turmi (950 m, 200 km de route asphaltée et de piste tout temps)

Un mardi

Matinée : après avoir parcouru la région agricole vallonnée du territoire Konso sur 75 km, la piste conduit jusqu’à une plaine semi-aride traversée par la rivière Weito. Ensuite, contour des montagnes Buska par le nord et traversée du territoire des Bana avant de rejoindre Alduba, jour du marché traditionnel où sont rassemblées de nombreuses ethnies, principalement les membres des tribus Tsemai et Bana.

Déjeuner : pique-nique en cours de route.

Après-midi : poursuite de la route par la piste vers la petite ville de Turmi.

Installation dans un Lodge pour deux nuits.

En cas de Bulah/Okouli (rite d’initiation avec saut de vaches), possibilité d’assister à la cérémonie chez les Hamer ou Bana : 1000 birrs soit environ 22 € par personne.

Dîner : au Lodge.

6e jour : Turmi / village Karo au bord de l’omo (400 m, 110 km de piste aller-retour) / Turmi

Un mercredi

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Excursion consacrée à la visite d’un village de la tribu Karo d’activité agricole, située près du fleuve Omo. Cette tribu est particulièrement connue pour ses peintures corporelles imitant le plumage à pois de la pintade et pour les coiffures des femmes en forme de calotte d’ocre rouge en forme de grains de café. Retour à Turmi.

Déjeuner : au Lodge.

Après-midi : visite d'un village Hamer, la plus puissante des ethnies de la vallée de l’Omo, avec 50 000 individus, marquée par un fort goût esthétique (coiffures élaborées, nombreux bijoux et ornements, scarifications rituelles). Balade à pied en fin de journée au travers de la savane pour s'y rendre.

Dîner : au Lodge.

7e jour : Turmi / marche de Key Afer / Jinka (1600 m, 160 km)

Un jeudi

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Déplacement routier vers la ville de Jinka, sur le trajet, visite du marché coloré de Key Afer, un des plus importants de la région qui rassemblent les peuples Bana, Tsemai ainsi que des commerçants venus de Jinka.

Déjeuner : pique-nique.

Après-midi : à l’arrivée à Jinka installation dans un hôtel pour deux nuits et visite du musée du centre de recherche de la Vallée de l’Omo. Jinka est le chef lieu du peuple Ari.

Dîner : à l'hôtel.

8e jour : Jinka / territoire des Mursi / Jinka (170 km aller-retour)

Un vendredi

Matinée : excursion avec la traversée du parc Mago (un parc régional) jusqu’au territoire de l’ethnie des Mursi. Ceux-ci pratiquent l’élevage et l’agriculture de décrue au bord de l’omo. Les femmes Mursi ont la particularité de porter un plateau labial au niveau de la lèvre inférieure.  Et les hommes ont de longs bâtons, le Donga, dont ils se servent lors de combats entre villages qui ont lieu après la saison des pluies et des récoltes et qui leurs permettent ainsi de montrer leur force et courage, et éventuellement pouvoir trouver une épouse (c’est très rare d’assister à l’un de ces combats).

Déjeuner : à l’hôtel.

Après-midi : Petite balade sur les collines de Jinka pour aller à la découverte des Ari, peuple d’agriculteurs, où vous pourrez voir les forgerons, la préparation d’un alcool à base de mais, l’Arake local, rentrer dans une habitation traditionnelle.

Dîner : à l'hôtel.

9e jour : Jinka / via le territoire Arbore / Arba Minch (1390 m, 295 km)

Un samedi

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Trajet vers le sud en traversant le territoire des peuples Bana et Tsemai. Arrêt au village d'Arboré, ethnie d’activité agro-pastorale gardant le bétail de long de la rivière Weito jusqu’au lac Chew Bahir (lac de sel) et cultive le sorgho dans des dépressions et les rivières environnantes après la saison des pluies et dont les femmes se parent de bijoux en aluminium et perles.

Déjeuner : dans un restaurant sur la route.

Après-midi : continuation vers Arba Minch ville importante du sud avec une université, un aéroport domestique, qui est depuis 1965 le chef-lieu de la zone Gamo-Gofa et tient son nom de arba (40 en amharique) minch (sources en amharique), sources qui proviennent de la forêt d’eau souterraine située au pied du plateau où la ville fut fondée.

Installation dans un hôtel pour 2 nuits.

Dîner : à l'hôtel.

10e jour : Arba Minch (1390 m)

Un dimanche

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Le matin, promenade de quelques heures en bateau sur le lac Chamo un des lacs de la vallée du rift africain pour observer dans leur milieu naturel de nombreux oiseaux, hippopotames et le crocodile du Nil d’Ethiopie qui selon les chasseurs de trophée est le plus gros que l’on puisse observer sur le continent.

Le lac est un cinq écosystèmes du parc national de la plaine du Nechsar (signifiant la plaine aux herbes blanches) qui fut créer en 1974 sur une superficie de 514 Km2 pour protéger notamment une antilope endémique à l’Éthiopie, le Bubale roux de Swayne, qui y a quasiment disparu car chassé par l’ethnie des Gujji Oromo pour se nourrir vendre les cornes comme trophée, ces derniers utilisaient l’endroit en tant que pâture pour leur bétail avant d’en être expulsés au moment de la création du parc.

Déjeuner : à l'hôtel.

Après-midi : déplacement de 30 km pour la visite d'une maison traditionnelle d’un groupe ethnique appelé dorzé, hutte de bambou sans pilier intérieur recouverte de feuilles de faux bananier à la forme singulière de tête d'éléphant. Cette tribu, autrefois guerrière, pratique l'agriculture en altitude, la poterie et est aujourd'hui réputée pour être les meilleurs tisserands d’Ethiopie. Ce jour-là vous pourrez assister à la préparation d’un plat à base de faux bananier (ou bananier d’Abyssinie) appelé kotcho. La culture et la préparation à base de faux bananier est endémique à l’Ethiopie.

Dîner : à l'hôtel.

11e jour : Arba Minch / Hawassa (1680 m, 275 km)

Un lundi

Matinée : la journée commencera par un déplacement routier traversant tout d’abord dans l’ordre le territoire des Wolaita, Hadiya, Alabah, Arsi Oromo en direction de la ville d’Hawassa.

Déjeuner : restaurant en cours de route.

Après-midi : poursuite de la journée avec l’arrivée en fin de journée vers Hawassa qui est une très belle ville située au bord du lac du même nom dans la vallée du Rift. Elle a été créée vers 1959 suite à la volonté d’Hailé Sélassié. C’est la capitale de la région des nations et nationalités du sud de l’Ethiopie

Dîner : à l'hôtel.

12e jour : Hawassa / Bale Goba (2740 m, 150 km de route asphaltée)

Un mardi

Matinée :  la matinée commencera par la visite du marché aux poissons d’Hawassa  qui est le plus grand marché de ce type en Ethiopie puis ensuite vous vous promènerez dans le parc situé près du marché et qui abrite de nombreux oiseaux et singes dont le vervet et colobe guereza (grand singe noir et blanc). Puis après ce sera un déplacement routier en traversant tout d’abord le territoire des Arsi Oromo et finalement Balé Oromo (ces deux derniers groupes ethniques  majoritairement musulmane) vers la ville de Robé dans le massif du Balé, second plus important massif montagneux du pays dont le point culminant à 4377 m est le mont Tulu Demtu (la montagne rouge en langue Oromo). Ce massif fait parti du plateau somalien qui fut séparé des hauts plateaux du nord lors de la formation de la vallée du grand rift africain.

Ce massif abrite le parc national du Balé d’une superficie de 2200Km2, créé en 1970 pour protéger de nombreuses espèces endémiques animalières dont le Nyala des montages (une grande antilope) et la plus grande population de loup d’Éthiopie du pays (250 sur les 400 à 500 que compte le pays).

Déjeuner : dans un restaurant en cours de route.                                     

Après-midi : poursuite du déplacement vers le massif du Balé.

Installation à l’hôtel pour 2 nuits.

Dîner : à l'hôtel.

13e jour : Bale Goba /  Parc national du Bale / Bale Goba (piste)

Un mercredi

Matinée : déplacement en véhicule et une promenade à pied sur le plateau du Sanetti (plus large plateau afro-alpin du continent) qui est l’habitat et lieu de chasse du loup d’Ethiopie et sur lequel rode le rat-taupe géant qui est endémique. Le véhicule vous mènera jusqu’au point culminant du massif et du sud du pays, à 4377 m.

Déjeuner : pique-nique en cours de route.

Après-midi : poursuite de la journée d’excursion dans le massif du Balé, par une promenade dans la forêt d’Harena (plus grande forêt de nuage du continent qui est une forêt tropicale de montagne) qui abrite notamment le rare vervet du Balé endémique au massif (decouvert en 2009, et quasiment impossible à observer), des phacochères, des colobes guereza, et le guib Harnaché de Ménélik qui est également endémique.

Dîner : à l'hôtel.

14e jour : Bale Goba / Ziway (1643 m, 240  km de route asphaltée)

Un jeudi

Matinée : la journée commencera par une promenade autour du quartier général du parc pour observer notamment le Nyala des montagnes, le guib harnaché de Ménélik, tous deux endémiques puis se suivra par un déplacement routier vers la ville de Ziway sur un itinéraire offrant de beaux paysages au travers des territoires des Balé Oromo et Arsi Oromo. Dans cette région de l’Ethiopie on cultive notamment du blé et de l’orge pour en faire du malt, qui sert dans la production de bière.

Déjeuner : dans un restaurant en cours de route.

Après-midi : poursuite du déplacement vers la ville de Ziway encore appelée Batu, qui est un chef-lieu important de la région situé au bord du lac du même nom. C’est une ville animée en direction d’Addis Abeba où se trouve la plus grande ferme florale d’Ethiopie (le groupe d’origine hollandaise Sher Ethiopia) et la plus importante vigne en Ethiopie appartenant au groupe français Castel (vigne plantée entre 2007 et 2009 et dont la production est en vente depuis 2014).

Installation à l’hôtel pour 2 nuits.

Dîner : à l'hôtel.

15e jour : Ziway / Ile de Tulu Gudo / Ziway

Un vendredi

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. En ce jour excursion en bateau sur le lac où il y a cinq îles dont deux toujours habitées. La plus importante s’appelle Tulo Gudo (en Oromo la grande montagne) habitée depuis le 10e siècle lorsque l’arche d’Alliance y est arrivée pour être mise à l’abri, après que la ville d’Axoum fut occupée par la reine païenne Yodit. L’arche va y rester durant 70 ans avant d’être ramenée à Axoum .Une église appelée Debre Maryam Sion (monastère du mont de Sion dédiée à Marie) fut construite au sommet de l’ile mais n’existe plus de nos jours et a été remplacée par une église plus moderne au bord du lac, qui abrite de nombreux trésors. Depuis il y a eu d’autres migrations de peuples de différentes parties du pays (la tradition dit également que les premiers occupants du lac furent les mêmes que les premiers habitants du lac Tana appelés Wayto) et les premiers habitants sont appelés Zay d’où dériverait le nom Ziway. Sur le lac vous apercevrez aussi de nombreux oiseaux et des hippopotames.

Déjeuner : repas de poisson sur l’île.

Après-midi: poursuite de l’excursion jusque dans l’après-midi.

Dîner : à l'hôtel.       

16e jour : Ziway / Addis Abeba / Paris (163 km de route asphaltée jusqu'à la capitale)

Un samedi

Matinée : petit déjeuner à l’hôtel. Trajet de retour vers Addis Abeba avec arrêts aux lacs Koka et Bishoftu.

Le lac Koka et un lac artificiel dont l’eau provient de la rivière Awash et où fut construit un barrage financé les italiens en 1960 en dédommagement suite à l’occupation.  On y aperçoit de nombreux oiseaux dont des aigles pécheurs et des marabouts d’Afrique ainsi qu’un petit marché aux légumes et poissons.

Le lac Bishoftu (signifiant une terre remplie d’eau) est un lac de cratère à proximité duquel se développa la ville du même nom qu’on appelle également Debre Zeit (le mont des oliviers). C’est une ville qui s’est rapidement agrandi depuis le début du 20e siècle et est un lieu de villégiature pour les habitants d’Addis Abeba.

Déjeuner : dans un restaurant de la ville de Bishoftu au bord du lac.

Après-midi : route vers Addis Abeba puis petite promenade dans le quartier historique de Piassa (nom donné au quartier durant l’occupation italienne de la ville entre 1936 et 1941) si l’horaire le permet. Chambre de courtoisie pour refaire ses bagages et prendre une douche avant le départ. En soirée, envol pour la France selon les horaires mentionnés sur votre convocation.

Dîner : au restaurant, repas traditionnel.

17e jour : Paris ou Marseille

Un dimanche

Arrivée en France

Programme vers la Vallée de l'Omo et le massif du Bale

Carte des ethnies de la Vallée de l'Omo

Carte des ethnies de la Vallée de l'Omo

Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)
Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)

Photos prises sur le circuit de la Vallée de l'Omo (remerciements à Marie Jeanne Goblet et Hélène Raimond)

Photos du massif du BalePhotos du massif du Bale
Photos du massif du BalePhotos du massif du BalePhotos du massif du Bale

Photos du massif du Bale

Partager cette page
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :