Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
En quête d'Ethiopie.com

Blog pour faire découvrir l'Ethiopie, pays magnifique de l'Afrique, mais souvent méconnu par les voyageurs

La météo en Ethiopie

La météorologie en Ethiopie :

Pour commenter le système météorologie en Ethiopie, il faut couper le pays en deux, entre le nord et le sud.

Le nord :

Dans la partie nord du pays il y a deux saisons humides et deux saisons sèches.

La principale saison des pluies commence à la mi-juin et continue jusqu’à la fin du mois de septembre. Les pluies sont souvent abondantes prenant la forme d’averses orageuses avec de la grêle.

Il y a deux phénomènes responsables de ses pluies :

Le premier c’est lorsque suite à l’évaporation, des masses d’air humides se forment au-dessus de l’Océan Atlantique dans le golf de Guinée et comme la température des eaux de l’Océan est supérieure à celles du continent les vents s‘orientent alors vers l’est et viennent occasionnellement inonder une partie occidentale de l’Ethiopie.

Le principal phénomène est lié à la Zone de Convergence Intertropicale qui se déplace du nord vers le sud à partir de septembre et inversement remontant durant le premier semestre de l’année et se stabilisant au Soudan début juin. La Zone de Convergence intertropicale (ZCIT) est la région aux alentours de l'équateur où les vents des hémisphères Nord et sud se rencontrent. Et notamment ce sont des vents d’est, les Alizés qui amènent des masses d’air humide en provenance des Océans Indien et Pacifique qui se déversent sur une grande partie de l’Ethiopie.

La seconde saison des pluies dans le nord, de moindre importance en termes de pluviométrie, a lieu de nos jours de fin mars à début mai. Elle est liée également au déplacement de la ZCIT.

Les autres mois d’octobre à mi-mars représentent une saison sèche, c’est pour cela que c’est la période privilégiée pour visiter le nord du pays. Mais les pluies en mars/avril étant généralement de courte durée, avec des précipitations plus faibles que durant la grande saison des pluies, il est toujours possible de visiter le nord. La pluviométrie moins importante et la réduction de la durée de la période viennent certainement du changement climatique.

Les températures les plus basses durant la nuit sont en décembre/Janvier (-0.5° en janvier 1960 à Addis Abeba). Par contre juillet/août est la période où les températures sont les plus basses durant la journée dues à la couverture nuageuse. Le mois le plus chaud est le mois de mai.

Dans les zones de haute montagne, le Simien, les températures peuvent atteindre -10 degrés. Il peut neiger mais sous les tropiques la neige ne tient pas en dessous de 5000 mètres d'altitude.

Le sud :

Dans le sud, il y a également deux saisons humides et entre elles des mois secs recevant peu de pluie.

La grande saison des pluies va de début mars à fin mai, tandis que la petite saison a lieu en octobre/novembre.

Le régime des pluies est lié au déplacement de la zone de convergence intertropicale. Quand celle-ci remonte vers le nord elle apporte les précipitations les plus importantes entre mars et mai et inversement lorsqu’elle redescend en fin d’année elle provoque la petite saison des pluies (averses orageuses) en octobre/novembre.

Le sud est plus chaud que le nord, le mois le plus chaud étant en mars.

Dans les zones de haute montagne du massif du Balé (sud-ouest du pays), les températures peuvent être très basses (en dessous de zéro) lors de la saison des pluies et il peut également neiger. La saison des pluies est longue, de mars à octobre.

Zone particulière : Le Danakil est la région la plus inhospitalière et la plus extrême en termes de températures en Ethiopie. Le régime des pluies est à peu près similaire à celui du nord, avec un taux de précipitation faible mais c’est surtout l’un des endroits les plus chauds au monde avec une température moyenne sur l’année, jours et nuits, de 34.4 degrés.

Pour terminer, l’Ethiopie subit de plein fouet le changement climatique. Le pays doit faire face à de nombreuses sécheresses, depuis quelques années récurrentes dans le sud. Tous les 3 à 7 ans, il y a l'effet El Nino, provoquant une forte réduction de la pluviométrie dans la partie est du pays due à l'affaiblissement des Alizés, vents qui traditionnellement portent les masses d'air humide vers la corne de de l'Afrique. 

Scène durant la saison des pluies en Ethiopie
Scène durant la saison des pluies en Ethiopie

Scène durant la saison des pluies en Ethiopie

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Shana 10/02/2020 18:52

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo). Au plaisir.

En quête d'Ethiopie 21/01/2021 16:50

Merci, il est toujours en construction à ce jour. Bonne continuation.